La partie 4 de l'intrigue est disponible ici!
Venez faire réagir vos personnes suivant la partie de Genesis dans l'intrigue ici!

 :: Flood :: RP HS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TOURNOI ANNUEL - PRÉPARATION (Toutes les équipes)




Invité
Invité
Mer 12 Juil - 1:34

Tournoi annuel: Premier jour


Un siècle avant le célèbre salon au fond d'un lac de Rimbaud, c'est soudain en pleine époque des Lumières, le précipice au milieu du salon. Et c'est assez pour que ces livres échappent au temps qui les a vus naître.
J’expire profondément, laissant échapper l’air de mes joues en décontractant ma mâchoire. Je fais des exercices de diction depuis quelques minutes déjà, assise devant un grand miroir ancestral posé dans la tente familiale entreposée en retrait sur le site du tournoi.  Cette année, j’ai enfin décidé de participer activement au tournoi, quelque chose que j’avais cessé de faire ces dernières années. Et comme le tournoi annuel a été instauré de prime abord par la famille White, le fait que je boycottais celui-ci était un réel affront à mes parents. Mes yeux se posent brièvement sur ma perruque courte rousse, sur mon teint volontairement blanchit et sur mes lèvres au teint sanglant. Puis, j’observe mon corset et la mince veste noire qui le recouvre. Je suis extravagante, certes, mais les participants s’attendent à ce que l’hôte du tournoi fasse tourner des têtes. Étant la première année que ma mère n’est pas en charge d’animer le tournoi, je me dois de prouver à ma famille, et à plusieurs participants, que je peux être aussi intéressant et loufoque que Naya, ancienne hôte du tournoi. Car oui, l’originalité de l’accoutument de ma mère est devenu une partie intégrante des coutumes du tournoi, et c’est pourquoi je me dois de suivre ses pas. Et puis, ce n’est pas pour me déplaire. J’ai toujours eu bonne allure dans un corset.

Mais pour que vous puissiez comprendre pourquoi ma famille est en tête de cette énorme organisation depuis toutes ses années, il est nécessaire de remonter 16 ans en arrière, alors que mes parents s’étaient installés depuis quelques années à Londres. En tant que gitans, nous avons quelques coutumes ancestrales qui nous été transmises de génération en génération. Et dans les conditions londoniennes, mes parents ne pouvaient pas réaliser une de leur tradition qui était précieuse à leurs yeux : les épreuves de sang. Ne soyez pas choquer par le nom, celui-ci désigne en fait des épreuves annuelles que les gitans avaient instaurés depuis plusieurs générations afin de solidifier les liens entre les familles et nourrir l’esprit de compétition. Celles-ci pouvaient être composées de plusieurs types d’épreuves, notamment de la cueillette de plantes sauvages, concoction de recettes avec des insectes de toutes sortes, et je vous épargne les autres.  Naya étant une fervente des épreuves de sang depuis qu’elle était petite, elle ne pouvait concevoir de manquer  un tel évènement tous les ans. De ce fait, elle a décidé de débuter un évènement  gratuit qu’elle a appelé « tournoi annuel ». L’annonce pouvait se lire ainsi sur les médias sociaux sorciers :

« Le 1 juillet prochain aura lieu le tournoi annuel des gitans d’Islande.
Celui-ci se tiendra à la Raihnam Nature Reserve et aura lieu tout au courant de la journée!

La programmation est la suivante :
Découverte du monde gitan avec Naya
Diverses épreuves pour tester votre courage avec Maykel
Lecture de vos émotions avec Sevan

Au plaisir de vous y voir et n’oubliez pas d’apporter votre repas!
- Naya White»

Le premier tournoi annuel londonien a été un réel succès, au point tel que l’année suivante, Naya parvint à obtenir quelques commanditaires afin d’allonger la période du tournoi sur une fin de semaine complète en plus de pouvoir subvenir aux besoins alimentaires des participants. Avec les années, la popularité de ce tournoi a explosé, si bien que 5 ans après cette initiative, le Ministère de la Magie a décidé de financer le projet, trouvant qu’il s’agissait d’une excellente idée afin de nouer des liens entre les différents sorciers. C’est ainsi qu’en moins que 20 ans, le tournoi annuel était devenu le quotidien des sorciers, imprégné dans la culture populaire de Londres en  très peu de temps. Maintenant, ce tournoi est devenu une vraie attraction pour les familles londoniennes, les étudiants mais aussi pour le tourisme sorcier.  Et grâce au tournoi annuel, mes parents sont parvenus à faire connaitre notre village d’origine ainsi que quelques-unes de nos coutumes ancestrales. Pour ma part, je n’ai jamais vraiment voulu y participer. Bien que ma mère m’apporte de force lorsque j’étais jeune, j’ai fugué les dernières années comme la peste, surement en raison d’un profond désir de rébellion qui m’a aussi dirigé vers la prostitution. Quoi qu’il en soit, avec surement un peu de maturité, j’ai choisi de m’impliquer cette année en me proposant comme commentatrice officielle du tournoi. Donc, pour la longue période de juillet et d’août, je devrai animer les séances officielles, tâche qu’occupait ma mère avant cette année. Le fait que je prenne cette position m’angoisse énormément, mais je tente de dissimiler cette émotion au plus profond de mes entrailles afin de me concentrer sur mon texte que je devrai réciter.

La tête de Sevan apparait dans l’ouverture de la tente. Son sourire contagieux me fait sourire nerveusement, et il me fait signe qu’il est temps que je me dirige vers le stade principal. Je me lève donc nerveusement de mon tabouret, agitant mes mains le long de mon corps tout en m’éclipsant de l’enceinte de la tente. Dès que je me retrouve à l’extérieur, je me dois de plisser mes yeux pour permettre à ceux-ci de s’adapter à la haute luminosité de cette fin d’avant-midi. Le début de tournoi est généralement prévu pour 11h00, ce qui me donne 5 minutes encore pour me rendre sur place et me préparer à l’ouverture du tournoi. Pendant ce temps, j’en profite pour parcourir les différentes allées, m’arrêtant à quelques reprises devant les grands kiosques de bois qui forment une longue allée principale. Ces kiosques permettent de distribuer les biens essentiels pour les participants qui doivent coucher sur les lieux. La plupart des participants se sont aménagées des tentes modulaires munies de plusieurs sorts afin de rendre celles-ci particulièrement luxueuses. La tente des White se trouvant à l’une des limites de la zone invisible du tournoi protégée par différents sorts, je dois traverser la Grande Allée de long en large afin de me rendre au podium principal. Celui-ci se trouve tout près de la réception et donne lieu à tous les rassemblements importants concernant les directives des épreuves. Certaines de ses épreuves se trouvant à l’extérieur de la zone invisible du tournoi, j’ai parfois plusieurs consignes strictes qui se doivent d’être respectées afin d’éviter la turbulence avec les moldus. Les Aurors et la police magique étant présents tout autour du périmètre durant les deux mois du tournoi, les membres sont conscients qu’ils doivent être consciencieux lors de leurs épreuves. Cela dit, il arrive parfois qu’il y ait des dérogations, menant immédiatement au bannissement du participant.

À 11h00, je me retrouve face à un petit escalier menant sur le podium. Je prends quelque gorgées d’eau avant d’étirer ma bouche une fois de plus. Sans perdre de temps, je monte les quelques marches qui me séparent de la foule abondante. Mon cœur tambourinant dans mes oreilles, je vais me placer face au microphone rétro. Je lève mes deux bras vers la foule en guise de bienvenue, cherchant rapidement Felix de mes yeux. Je sais qu’il a choisi de ne pas participer au tournoi cette année afin de me supporter dans ma propre épreuve, et c’est pourquoi je me sens immédiatement soulagée lorsque mes yeux se posent dans les siens. Ce bref regard m’apaise, et j’offre un sourire éblouissant à la foule.

- Bienvenue à cette nouvelle édition du tournoi annuel, chers sorciers. Comme vous le savez surement, nous avons comme habitude de choisir un thème particulier pour chaque édition. Cette année, notre choix s’est arrêté sur la commémoration de l’époque des Lumières, souvent oubliée chez les Sorciers. En effet, plusieurs de nos historiens ont prouvés que certains prodigues de cette époque auraient été des sorciers, expliquant notamment les grandes avancées que plusieurs d’entre eux sont parvenus à réaliser au courant de ce siècle. Notre sélection s’est arrêtée à Spinoza, Copernic et Newton qui représenteront le nom de chacune de vos équipes respectives. À la réception, un membre de notre équipe vous a distribué un morceau de papier avec une couleur distinctive. Vous devriez voir dans la foule trois couleurs distinctes, celles-ci sont les couleurs liées à vos équipes : jaune pour Newton, turquoise pour Spinoza et bourgogne pâle pour Copernic.

Je penche ma main vers mon bas de nylon pour en retirer ma baguette. Je pointe celle-ci vers la droite, puis vers la gauche du podium. Une étincelle jaune (à la gauche), turquoise (à la droite) et bourgogne (au centre) apparaissent à des endroits stratégiques.

- Maintenant,  je vous demanderais de vous placer devant vos couleurs respectives. Sur votre papier, votre rôle y est indiqué, soit dirigeant ou joueur. Nous demandons aux dirigeants de se placer en tête de leurs équipes afin que nous puissions vous distribuer les items requis pour vos équipes. Lorsque vous serez en position, je demanderais à l’un des dirigeants de lever sa baguette et d’émettre un Lumos.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Lun 24 Juil - 4:08
Le tournoi annuelWe're WinnerCe matin, debout à neuf heures pour la maison Keegan. En effet, nous allons participer au tournoi pour la troisième fois depuis notre arrivée, bien que cela, va faire quatre ans que nous sommes là. Cela permettait à mes enfants de décompresser de leur année à Poudlard. C’était bien pratique, amusant et tout ce qui s’en suit. Je trouvais cela vraiment sympa pour les enfants, bien que pour les grands aussi. Je me lève donc et m’en vais à la cuisine pour préparer le petit déjeuner. Une fois que ce dernier est prêt, je remonte à l’étage et commence par réveiller le plus dur à réveiller. Je toque et rentre dans la chambre de mon fils.

« Allez Koko, il faut se lever bonhomme. »

Je souris et laisse la porte ouverte traversant ensuite le couloir pour réveiller ma pepette. Je fais de même, je toque et rentre.

« Debout chérie, il est l’heure. »

Les deux ronchonnent, ce qui me fait rire. Par la suite, je vais dans ma chambre et sort de quoi m’habiller pour tout à l’heure. Lorsque je redescends, les jumeaux étaient en train de déjeuner. Je passe ma main dans la chevelure de mon fils, l’histoire de l’embêter et m’assois pour déjeuner avec eux.

« Vous êtes au taquet pour cette première journée de tournoi ? »

Je souris et mord et dans ma tartine de beurre que je venais de faire tremper dans mon café. La discussion n’était pas riche ce matin, mais après tout ils viennent de se réveiller.

« Allez, vous vous douchez, on part à 10h15, tachez d’être à l’heure les monstres. »

Je me lève de ma chaise et débarrasse la table. Je conçois que ce n’est surement pas facile pour eux. Ils sont en internat à Poudlard, dans des maisons différentes, avec leur père sur le dos comme prof. Alors j’essaie de tout faire pour que des vacances soient des vacances, je tente de ne pas trop les embêter avec leur scolarité, bien que ce soit assez compliqué, j’en avais envie parfois, mais bon, ils avaient tout deux de bonnes notes, autant en profiter. Je fais la vaisselle, puis je monte à l’étage l’histoire de prendre une douche. Je me glisse dans ma chambre et vais dans ma salle de bain, je ne fermais jamais à clé au cas ou mes enfants avaient un souci, qu’ils puissent venir me chercher.

Je quitte mon pantalon de jogging que j’avais pour dormir et mon boxer l’histoire d’aller à la douche. L’eau glisse sur ma peau, et j’en profite pour me laver les cheveux. Une demi-heure plus tard, je sors de la douche et m’habille. Costard et cravate bien entendu. Sait-on jamais, si je croise Roxanne, et si on était dans la même équipe, ou même si on avait l’occasion de nous isoler… Oh mon dieu… on dirait un adolescent… Je grimace en faisant mon nœud de cravate, que Cassie me faisait à l’époque, mais que je me suis forcé à faire lorsque je suis revenue à Londres, la cravate fait tout de suite plus classe.

Je me parfume et coiffe mes cheveux en arrière. Lorsque je me fixe dans le miroir, je remarque que ma tenue fait ressortir mes yeux, je souris en coin et vais voir ou en sont mes enfants étant donné qu’on part dans quinze minutes. Kyllianne semblait prête. Konan aussi.

« Vous venez m’aider à charger la voiture ? »

L’année dernière, on avait pique niquer là-bas et les enfants avaient adoré donc j’avais décidé de remettre cela cette année. Kyllianne remplissait la glacière tandis que mon fils mettait les sièges dépliables dans le coffre de ma voiture. Pour ma part, je vérifiais qu’ils avaient tout, baguette, MP4, consoles de jeux, livres, et ma spécialité, les jeux de société. Je ferme leur sac et me dirige vers ma voiture, posant les sacs dans le coffre, alors que Konan était déjà attaché sur le siège avant.

« Tu laisseras ta sœur se mettre devant au retour, du coup ? »

Je lui fais un clin d’œil et vis d’ailleurs voir ma fille.

« C’est bon, chérie ? »

Elle hoche la tête, je lui fais signe d’aller à la voiture, je vérifie vite fait qu’il y a tout et ferme la glacière avant de la prendre et de la mère dans le coffre. Je ferme la maison à clé et monte en voiture.

« 10h14. On s’améliore. »

J’avais prévu 15 minutes de marges, car l’an dernier on était super en retard.  Je roule, et j’essaie de trouver une place, par chance il en restait une. Nous sortons de la voiture et laissons la glacière dans la voiture voulant revenir la chercher plus tard. Arrivé à la réception, je fixe la personne qui me tend un papier, et en tend aussi à mes enfants. Nous étions habitués maintenant, par chance, nous sommes dans la même équipe, eux joueurs, et moi dirigeant. Cependant, nous nous n’attardons pas sur notre joie, et nous avançons vers le podium, il restait dix minutes avant que la ou le présentateur fasse son intervention.

11h, voilà que ça commence. Mais, oh… ne serait-ce pas la jeune Griffondor, Kaitlyn White, qui s’est déscolarisé pendant un an, et qui a passé ses ASPICS cette année ? Visiblement si, elle est presque méconnaissable. Curieux, je me dis que ce Félix ne doit pas être loin, Bingo, il est dans la foule. Je place mes mains sur les épaules de mes enfants alors qu’elle commence à parler. Tout était clair. Nous étions turquoise, donc Spinoza. Alors que nous nous précipitions vers notre couleur, je regarde autour de moi et semble être pour l’instant le seul dirigeant. Je me fait donc un plaisir de lever ma baguette vers le haut.

« Lumos. »

Cela va de soit, autant faire ce qu’on nous demande. Oh mais tiens, ne serait-ce pas le jeune Albus Potter avec sa sœur cadette  et sa cousine ? Et puis là, le jeune Murray avec sa jumelle.  Mon élève devenue muette également s’avance par ici. Et elle… la tatouée, ne me dit rien qui vaille surtout au coté de la Griffondor Grindelwald, mais qui suis-je pour critiquer hein ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Jeu 27 Juil - 7:15
   
TOURNOI
Newton
" Scorpius! Le petit-déjeuner est prêt!"

Pour un jour de début de tournoi, j'avais pris la décision de faire les choses en grand. Mes parents étant partis en Allemagne pour je ne sais quelle raison, je me retrouvais seul avec mon fils dans le manoir de mon enfance. La radio était allumée sur une chaîne de jazz, musique moldue qui me faisait grandement de l'effet. C'était par hasard que j'avais découvert cet instrument de diffusion musicale dans un bric à brac prêt du centre de Londres. Moi, me mettre à la culture moldue? Je m'y mettais à nouveau petit à petit. C'était autre chose que ce vieux classique que nous écoutions à longueur de journée ou le rock sorcier de mon enfance.

Astoria avait toujours aimé ce genre chose et nous en avions un paquet dans la maison. J'en avais gardé de nombreux, mais je ne sais pas ce qu'en ont fait les elfes de maison. Etrange.

Sur les airs de trompette, je me baladais dans la cuisine en utilisant casseroles et cuisinière. J'avais donné l'ordre aux elfes d'aller se reposer. Chose qu'ils avaient fait en soulevant un sourcil inquiet.

Je laissais mon fils me rejoindre, lui servant quelques pancakes, des oeufs et du bacon. Comment j'avais appris à faire ça? Mystère.

M'asseyant en face de mon fils, je mangeai rapidement mes quelques vivres, avant de me diriger vers le salon où trônait nos valises.

Père et Mère n'avait jamais participé à ce tournoi avec moi. Ils trouvaient ça trop impurs. J'avais commencé à y aller avec Astoria quand Scorpius n'était encore qu'un embryon. Cela m'amusait bien et me permettait de voir de nombreuses personnes que je côtoyais auparavant. Nottament Parkinson ou Goyle. Potter aussi et bien sûr les Weasleys qui ne m'adressaient qu'un regard.

Il était hors de question que je transplane avec nos bagages, alors j'avais décidé de louer une petite voiture d'occasion. Histoire que le voyage soit plus amusant.

"Scorpius, tu viens m'aider à mettre les valises dans la voiture? J'ai donné congé à nos elfes."

D'un coup de baguette, je fis soulever mes valises pour les mettre dans le coffre, attendant que mon fils se bouge l'arrière-train pour m'aider.

Niveau tenue, j'avais opté pour une chemise d'été blanche, un jeans, ainsi qu'une paire de baskets. Mes cheveux blonds criblés de quelques mèches blanches étaient plaqués en arrière comme à mon habitude. Une barbe de trois jours pendait à mon menton. Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée de ce voyage me rendait plus détendu.

Une fois au volant, je démarrai la voiture qui produisit un petit vrombissement. Appuyant doucement sur la balade, nous voilà partis.

"Alors Scorpius, hâte de revoir ta jolie Weasley et Albus? Dis-moi, quand est-ce que tu comptes la conquérir hein? "

Oui, mes questions étaient étranges. J'essayais juste de redevenir l'homme que j'étais avant. L'homme qui avait été là pour son fils, qui avait vaincu ses parents et qui avait une joie de vivre persistante. L'alcool était toujours présent dans ma vie, mais quelques personnes l'avaient changés un tant soit peu.

Une fois sur place, je me parquais, avant d'ouvrir le coffre et de sortir les valises, ainsi que la tente qui allait nous abriter pendant deux mois. Laissant le tout flotter derrière nous, nous arrivons à la reception. Malheureusement pour moi, les papiers que j'ai reçu est différent de celui de mon fils. Jaune pour moi, turquoise pour lui. Bon, tant pis. J'allais devoir affronter mon fils.

11h. Une demoiselle rousse s'avance sur la scène et prononce un discours. La fille White est aussi resplendissante que la mère. Siècle des lumières.. Mh...

Je suis chez les Newtons en tant que dirigeant, tandis que mon fils est chez les Spinoza. Un homme s'avance, je crois bien que c'est le prof de DFCM de mon fils. Astoria le connaissait, je crois. Je vois Albus au loin et jette un regard à mon fils.

"Allez, vas-y. Je ne te retiens pas."


Je regarde autour de moi à mon tour et lève ma baguette vers le haut. Je crois bien être seul pour le moment.

" Lumos"

Un jet jaune sort de ma baguette. De nombreuses personnes se rapprochent. Bien des têtes qui me disent quelque chose. Oh, mais ne serait-ce pas Rose Weasley qui s'avance? Un couple la suit et je reconnais bien là les cheveux changeant et la crinière blonde des Lupin-Weasley. Un blondinet se rapproche par la suite, suivit d'un autre cheveux changeant que je reconnais comme le neveu de Mcgonnagal. Un ténèbreux me regarde alors avec un grand sourire. Damjan Mozart. La rockstar des ados. Eh bien. D'autres s'approchent également, mais je ne les connais pas de vue.

Oh mais qui vois-je?

" Luna Lovegood? Tu es dirigeante aussi?".

codage par rhum antique de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mar 15 Aoû - 10:42

Un moment famillial
Everyone
 
Les cheveux au vent, les joues rougies, voilà dans quel état était Victoire Weasley en sortant de son appartement en dehors de Londres. Un appartement qu'elle partageait avec son petit-ami, Teddy Lupin, depuis presque un an déjà. Les deux élus s'étaient installés ensemble sur un commun d'accord et pendant que le lycanthrope l'occupait la semaine, la jeune demi-vélane le rejoignait à la fin des cours.

Il vivait un amour sain et sans problèmes. La famille avait bien accepté leur relation et cela rendait Victoire folle de joie. Cette année même, ils allaient participé au tournoi des familles en tant que couple.
Teddy faisait partie des Weasleys depuis sa naissance. Il n'y avait aucune ambiguïté en cela.

- Chéri? Tout est fermé? Tu as bien remis Kitimat à Miss Easton?

Le vent jouait avec les boucles blondes de la Weasley, tandis qu'elle attendait son petit-ami pour transplaner jusqu'à la Rainham Nature Reserve où ils rejoindraient tout le clan Weasley-Potter. Victoire avait hâte de revoir sa famille, nottament ses parents, grands parents et ses oncles-tantes qu'elle n'avait pas l'occasion de voir souvent. Ses cousins, elle les voyait tout les jours, mais c'était toujours une joie de les voir plein de joie et de gaieté.

Après avoir pris la main de Lupin, la jeune femme transplana et se retrouva au milieu d'une immense prairie où du monde s'activait. Les bagages les suivaient comme des animaux, tandis que le couple s'avançait vers la reception. Prenant chacun un papier, Victoire finit par le déplier.

- Jaune! Tu as la même couleur, Ted?

Se rendant compte que cela était le cas, Victoire vint embrasser la joue de son amoureux, avant de scruter la foule de ses yeux bleus océans. Elle apperçut au loin ses parents entrain de discuter. Victoire, tenant toujours la main de Teddy, vint à eux et leur offrit à chacun un énorme câlin.

- Maman, Papa, comment allez-vous? Domi et Louis sont dans les parages?

Soudain, la voix d'une jeune femme s'éleva dans l'assemblé. Victoire reconnut Kait White, une élève de Gryffondor qu'elle avait côtoyé durant ses études dans l'école de sorcellerie. Elle portait des habits très provoquants selon Victoire, ce qui la fit serrer le bras de son Lupin comme un avertissement.

Après les explications, la jeune prof de vol vit au loin des jets de lumières apparaître. Au bras de Teddy, elle se dirigea vers le jaune, celui de l'équipe Newton où elle était assignée.

Elle fit donc la rencontre de Draco Malefoy qui serait donc le chef de son équipe. Mais, ce ne fut pas les seules personnes dont elle croisa le regard.

Sa cousine Rose se trouvait là les joues rougies et sa crinière rousse emmêlée. Victoire vint doucement caresser son crâne comme une mère, ce qui fit sourire la jeune gryffondor. La vélane ne put pourtant pas s'empêcher de soupirer en voyant Alexis Nilsson s'approcher d'elle. Ce garçon était un vrai boulet.

- Miss Weasley! Quelle surprise!

- Bonjour Nilsson. Je suis contente de te voir également. Par contre, si tu pouvais enlever ton bras de mon épaule...

By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Ven 18 Aoû - 13:34
Le jeune métamorphomage sortit à la suite de la jeune vélane, ses cheveux bleus ébouriffés tandis que le garçon se passait une nouvelle fois sa main dans ses cheveux d'un bleu électrique, les ébouriffant encore davantage. Cela faisait presque un an que Victoire et Ted sortaient ensemble et vivaient dans le même appartement. Il n'avait jamais oublié tout ce que la vélane lui avait dit lorsque les deux s'étaient enfin retrouvés et gardait ça en mémoire. A son grand soulagement, leur couple avait été bien vu par la famille et le couple s'entendait comme depuis toujours, à merveille, les deux étant toujours sur la même longueurs d'onde, ressentant les mêmes émotions. Il était plus heureux depuis un an qu'il ne l'avait jamais été auparavant.

- Oui mon ange ! Dit-il en lui tendant la clef de leur logement. Oui Kit est bien avec la voisine ! Dit-il en souriant en posant un baiser sur son front. Il glissa une main dans les cheveux de la jeune femme pour caresser ses doux cheveux blond avant de prendre sa main et de transplaner avec la jeune vélane. Il était un peu stressé à l'idée de se retrouver devant toute la famille, ça serait un peu comme une première pour lui.

Il sentit à nouveau le sol sous ses pieds et observa les lieux autour de lui, l'agitation étant le maître mot. Tout semblait en mouvement. Ils avancèrent tous deux vers la réception, suivis de leurs valises.

- Oui je suis jaune aussi Vic' ! Dit-il en souriant en plongeant son regard dans les beaux yeux de la jeune vélane. Il rougit à son baiser et ses cheveux prirent une nouvelle teinte, devenant rougeâtre sous l'influence de ses émotions. Il caressa doucement la paume de la main de sa petite amie et la suivit, arrivant au près des parents de la jeune femme.

- Bonjour Monsieur et Madame Weasley ! Dit-il en souriant à ses futurs beaux-parents.

Il sentit la main de Victoire serrer son bras mais il se fichait de l'autre jeune femme, n'ayant de yeux que pour sa vélane. Elle était tout pour lui et personne ne la remplacerait, personne n'était elle et il ne voulait personne d'autre que Victoire.

Ils se dirigèrent vers l'endroit assigné pour leur équipe. Il regarda le jeune homme en haussant un sourcil. Ses tentatives étaient vaines pour séduire la jeune vélane. Il n'avait même pas besoin de s'énerver, étant d'un tempérament assez calme.

- Nilsson, je crois qu'il ne vaut mieux pas que Vic' se répète !
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Dim 20 Aoû - 10:35
 
That was at this moment Genie knew... She fucked up

Genesis poussa un premier gémissement, puis un second, alors que naturellement son corps commençait à se tendre, son dos se cambrer, ses doigts vinrent agripper la chevelure de l'homme dont la tête dépassait d'entre ses cuisses. Encore un petit instant et...

_Genie, bouge ton cul !

Une tête blonde aux yeux cernés d'avoir trop fait la fête pénétra dans la chambre de la jeune fille, rompant l'orgasme qui lui venait. Artus releva mollement la tête vers Keylanne sans réellement s’embarrasser du spectacle que les deux avaient à lui offrir. Il fallait avouer qu'au sein des londoniens ils s'étaient si souvent surpris en plein acte que plus aucun des membres de la bande n'avait de gêne à cette idée. La rouquine porta son regard vers l'horloge massive qui ornait l'un des murs et ses yeux s'écarquillèrent.

La veille, l'adolescente avait compris qu'elle allait devoir faire abstinence de tout ce qui agrémentait de plaisir sa vie. Alors que jusqu'à présent la saison de l'été était allée de paire avec une orgie de drogue et... Des orgies tout court, c'était tout juste si Genesis n'allait pas devoir se cacher pour fumer des joints durant toute la durée du tournoi. Il était hors de question qu'elle ne puisse une dernière fois vivre dans le péché. Un sms commun envoyé à toute la bande et quelques heures après l'appartement du chemin de traverse était rempli de jeunes suprématistes venus se droguer. Tandis que la matinée était bien entamée, la cocaïne avait fait oublier leurs obligations à ceux qui devaient se présenter au tournoi quelques heures plus tard. La sorcière se souvint d'un moment où l’événement lui était revenue en tête mais quelques minutes après Artus ne lui avait pas laissé d'autres choix que de le suivre dans sa propre chambre.

Dans le plus simple appareil la jeune fille quitta la pièce pour retourner au salon où les plus valeureux étaient encore réveillés. L'esprit bien trop embué elle ne vit qu'une solution, continuer à prendre de la cocaïne, deux petites traces et elle serait d'aplomb pour affronter une foule de sorciers. Tandis que l'un des triplés la taquinait sur ses petits seins elle forma quatre lignes blanches sur la pochette d'un vinyle, en prit une dans chaque narine et tendit le support à Keylanne pour qu'elle se serve à son tour. Devant son dressing Genie comprit que cette journée allait être difficilement supportable comme toutes celles qui allaient suivre. Elle décida de se laisser guider par son instinct, un sac de voyage Yves Saint Laurent à ses pieds, elle balança sans réellement faire de tri tout les vêtements qu'il lui paraissait indispensable d'avoir à portée de main. Elle garda sous la main une culotte et une robe courte dans un style très sixties qui lui donnait des airs de Twiggy Lawson.

En quelques minutes elle avait accompli l'exploit de se tenir prête à partir, il ne restait plus qu'à transplaner loin de cet environnement si confortable et familier et c'était bon. Artus vint enserrer sa taille de ses bras, déposant ses lèvres contre son front avant de plonger son regard dans le sien. Ils s'étaient retrouvés pour presque aussitôt se quitter, l'aristocrate n'aimait pas cette sensation d'adieux. Pourtant ils y étaient forcés. Ils avaient une mission précise et ce n'était certainement pas pour une raison aussi pathétique que l'envie de rester ensemble qu'ils allaient y couper. Mais pour la première fois depuis l'intégration officielle de Genesis au sein des Geritch, un soupçon de peur venait troubler leurs états d'âme. Une erreur et ils se reverraient à Azkaban et il n'y avait aucun doute sur le fait que les détraqueurs ne seraient pas enclins à laisser les deux amants en tête à tête.

_Tu seras dans chacune de mes pensées jusqu'à ce qu'on se retrouve, murmura-t-elle sans rompre le contact visuel.
_Tu es à moi, se contenta-t-il de répondre.

Pour appuyer ses mots il remonta sa main jusqu'à la gorge de la sorcière et y fit pression, un air sombre et solennel au visage.

_Ta vie m'appartient, ta mort m'appartient, si tu laisses un seul de ces aurors t'ôter la vie, je trouverai le moyen de te faire revenir pour te voir mourir entre mes mains.

Il relâcha la pression et fit glisser ses doigts contre le visage de porcelaine de la jeune écossaise, un geste doux contrastant avec la brutalité de ses mots. Mais ainsi était leur amour, un mélange brut de sentiments contradictoires ne leur permettant pas d'être ensemble sans qu'ils ne puissent être à qui que ce soit d'autre. D'un mouvement rapide Genesis vint retrouver ses lèvres, un dernier baiser avant qu'ils ne se quittent, pour quelques semaines ou plus selon le déroulement de leur plan. Lorsque leurs visages se séparèrent, Artus porta sa main à sa bouche avant de l'en éloigner pour constater que du sang en coulait. Un sourire satisfait apparaissait aux lèvres de la Serpentard. Presque un an auparavant le jeune homme l'avait mordu jusqu'au sang le cou pour être certain qu'aucun autre garçon ne pourrait la toucher, elle venait de lui rendre la pareille. Un raclement de gorge derrière eux les ramena dans la réalité et en voyant le visage impatient de Keylanne, Genie décida de ne pas la faire attendre plus longtemps.

Quelques secondes plus tard les deux jeunes filles se trouvaient dans la réserve naturelle de Rainham.

_Putain de marécage..., grimaça la rousse en serrant les dents.

Elles avancèrent dans la foule, tentant d'éviter d'attirer l'attention sur elles, si les élèves de Poudlard étaient habitués à voir l'héritière DiRosari dans un état pareil, elle se méfiait davantage de leurs parents. Ses nerfs étaient déjà à vif, elle n'avait pas envie qu'un inconnu ne vienne la provoquer dans un état où elle ne serait pas capable de se contrôler. Tandis que Keylanne semblait avoir repéré les autres Geritch participant au tournoi, Genesis avait du mal à suivre le rythme. Obligée de porter son sac de voyage, il lui était plus compliqué de se frayer un chemin. Bientôt la crinière blonde accompagnée de ses tatouages avaient disparu de son champ de vision.

Tandis que sur l'estrade Kaitlyn White, aussi superbe que ne l'avait été sa mère les années précédentes, entamait son discours, la rousse essayait de trouver un visage familier auquel se rattacher. Effectivement elle trouva ce qu'elle cherchait, mais ce n'était pas une figure amicale. Durant des semaines l'adolescente avait étudié les différentes figures des aurors dont elle devait le plus se méfier, en tête de sa liste, Harry Potter et son coéquipier Murdock Swan. Le premier se tenait près d'elle et elle s'en retrouva figée sur place. C'est à peine si Genesis remarqua la lueur bordeaux au dessus d'elle, mais quand la jeune fille comprit qu'elle venait d'être placée dans l'équipe de « L'élu » il était déjà trop tard. C'est à ce moment qu'elle vit à sa droite les visages familiers qu'elle cherchait plus tôt, Albus, Keylanne, Vidya...

Immédiatement elle eut l'impression que la cocaïne ne lui faisait plus aucun effet, l'alcool ne semblait plus couler dans ses veines... Le tournoi s'annonçait dès le départ comme une épreuve mais elle venait de faire sa première erreur. Genesis DiRosari, fille de mangemorts (bien que ça n'ait jamais été prouvé), recrue des Geritch se trouvait séparée de ses alliés pour se trouver au plus près de son ennemi.

Génial...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Lun 21 Aoû - 18:43
Le tournoi annuelWe're Winner- Keylanne ? Tu vas être en retard.

J’ouvre un œil et regarde qui me réveille. Noahm. Remarquez ce ne pouvait que ce frère là. Ez m’aurait déjà mis sur le sol.  J’avais un mal de crâne à en mourir et surtout la gorge et la bouche pâteuse. Je me souvenais avoir couché avec Damjan cette nuit, je me tourne dans la couverture, voulant le réveiller, mais il était déjà partie. Je grogne et m’assois dans le livre gardant la couverture autour de ma poitrine et plisse les yeux afin de lire l’heure. J’écarquille les yeux et saute du lit bien que je sois nue et que mon frère soit là, je m’empresse d’enfiler mes sous vêtements et ma robe.

- C’est super trop tard, pourquoi tu ne m’as pas réveillé quand Dam est parti ?!
- Bah il est parti quand tout le monde dormait, je crois.

De mauvaise humeur, je sors de la chambre pour aller chercher Genesis. Lorsque j’entre dans la pièce, je roule des yeux.

- Génie, Bouge ton cul !

Je me tenais dans le cadre de la porte fixant Artus en train de faire un cuni à Genesis. Les bras croisés sur ma poitrine je fronce les sourcils, alors qu’Artus me regarde mollement. Je m’approche de la porte d’entrée, sentant tout de même mes paupières lourdes, mon frère m’apporte un café que je bois à la va vie et enfile mes talons. Mon maquillage de la veille n’avait pas vraiment bougé je me contente de le réajuster avec le miroir à l’entrée et place rapidement mes cheveux quand Genesis fait son apparitions enfin prête. Mon frère fait une stupide blague sur sa poitrine un peu petite, je m'approche de lui et lui fout une claque derrière le crane.

- Lorsque tu auras un engin adéquat pour que je sois tata, on reparlera de la poitrine de Genie, en attendant tu la ferme.

Par la suite, nous étions vraiment prêtes. Du moins, c’était le cas avant qu’Artus décide de faire sa déclaration. Je soupire d’agacement. Lorsqu’elle sort de ses bras, je lache un sourire.

- Tu saignes, le gentilhomme de ses dames.

Alors qu’il amène sa main à ses lèvres et l’écarte pour vérifier que je disais vrai, il lance un regard à Genesis avec qui je sors en riant de la situation. Mes talons au pied, nous nous retrouvons rapidement à cette fichue réserve boueuse qui me donne envie de vomir rien que d’y sentir mon talon s’enfonçait. Je râle avec Genesis sur ce lieu complètement immonde. Je n’étais pas vraiment en tenue adéquat, j’étais de mauvaise humeur et en plus… oh regardez quelle petite frimousse me regarde avec son sourire d’abrutis. Je trace sur Damjan et lui fout une baffe devant tout le monde. Je reste Keylanne Norah Gaunt, s’il y a bien une personne que tu ne peux pas abandonner au lit ainsi, c’est bien moi.

« Écoute-moi bien,-toi. La prochaine que tu t’en va comme cela, tu peux tirer une croix sur ma sympathie, est-ce clair ?! »


Je tourne des talons ne laissant pas le temps de me répondre et rejoins Viktoria, regardant Albus en coin. J’attrape un des papiers qu’on nous donne pour savoir notre équipe, la couleur me donne envie de vomir, mais soit. Ceci dit, j’avais perdue Genie de vue ce qui était beaucoup moins agréable tout d’un coup, je tente de la chercher du regard. Je lève mon regard sur la jeune White arrivant sur l’estrade et faisant son discours, je dois dire qu’elle attire le regard pour le coup. Une fois que tout cela est fait, je rejoins Keegan qui attend son équipe, je fus fortement déçue de voir Génie allait dans une équipe adverse à coté de… Harry Potter… Et merde.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mer 23 Aoû - 19:49
*Qu'il était difficile de se lever tôt dans la maison des Keegan et tout ça pour quoi? Pour un tournoi. Konan avait du mal, cela faisait depuis 4 ans maintenant qu'il participait depuis que son père a été muté en Angleterre. Le réveil était dur malgré que ce fut son père qui le réveilla. Il était 9h00, hier soir Konan était allé dormir à 21h30, à son réveil il était grognon, il n'était pas le seul à l'être, sa sœur aussi, lorsqu'il se leva dans un soupir en pantalon de pyjama et T-Shirt il sortit de sa chambre le pas traînant, ça y est Koko était de mauvaise humeur, il aurait tellement aimé faire la grâce matinée au moins jusqu'à 11h00 mais non impossible car aujourd'hui était un jour pas comme les autres. Les jumeaux Keegan descendirent les escaliers qui les menaient en cuisine. La table était prête, son père paraissait de bonne humeur, Kyky elle était contente contrairement au Serdaiglee qui n'avait pas envie d'y aller. C'est dans un petit silence que les 3 Keegan déjeunèrent, leur père prit la parole histoire d'animer un peu le déjeuner. Konan avait ses toast au Nutella et son bol de lait dont il trempait les toasts avant de les manger, il regarda son père les sourcils froncés en guise de réponse et haussa les épaules, c'est alors qu'il brisa le silence pour lui répondre.*

J'aurai bien voulu continuer à dormir... Il y aura qui à ce... Tournoi?

*Plus rien était comme avant avec la mort de sa mère, et son absence se faisait ressentir, malgré toutes ses années, elle leur manquait toujours autant. Lorsque nous finissons de déjeuner nous montions à l'étage pour nous préparer, sa sœur passa à la douche en premier lieu, Konan lui se rendit dans la chambre de son père et s'allongea dans le lit son père lui choisissait ce qu'il allait mettre.*

Papa on est obligé de participé au tournoi?

*Konan connaissait la réponse, il se roula dans le lit de son père il n'avait pas envie de bouger et pourtant il devait ne pas traîner, ce n'est qu'au bout d'un quart d'heure que sa sœur sortie de la douche, lorsqu'elle quitta la salle de bain Konan se leva dans un énième soupire, pas facile pour lui, il se dirigea vers la salle de bain, il ferma la porte derrière lui et se déshabilla pour ensuite aller sous l'eau de la douche qui coulait. Après s'être shampooiner les cheveux et laver il en sortit 10 minutes après, il s'essuya et enroula sa serviette de douche autour de sa taille, il quitta la salle de bain et alla dans sa chambre, son père avait préparé des propres vêtements. Caleçon, pantalon de Jogging, polo, chaussettes sans oublier les baskets. Il était 10h14 lorsque les Keegan prêts quittèrent la maison, les enfants aidèrent à charger la voiture, directement il se mit devant et attacha sa ceinture, sa sœur ira devant au retour, au moins il pourra dormir pendant le long du trajet. Nous arrivions vers 11h00 au lieu de rendez-vous, Konan resta près de sa sœur et de son père le tournoi allait bientôt commencé, il y avait pas mal de gens  que Konan connaissait que de vue, les adultes encore moins mais il n'en avait que faire tout ce qu'il voulait c'était que cela se finisse vite et qu'il entre à la maison. Il se tourna vers sa sœur et lui susurra.*

Vivement que cela se finisse...
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Ven 25 Aoû - 3:27
Le tournoi annuelWe're Winner-Bon Sam, tu te dépêche ?!

C’était la détestable voix de mon père qui résonnait dans la maison Murray. Visiblement, je les mettais en retard pour ce tournoi à la con. Je n’avais pas envie d’y participer, d’ailleurs cela faisait plusieurs semaines que je râlais à l’avance dans l’espoir qu’on me punisse d’y participer. Je n’avais qu’une seule chose en tête pour cet été, m’amuser et je dois dire que ce tournoi allait pas mal m’en empêcher. Je râle et attrape ma sacoche descendant les escaliers.

-Oui, ça va, j’arrive !!

Alors que je leur passe devant sans un regard, je vais dehors et monte sur la place arrière derrière le passager avant et attend que le reste de cette famille d’abruti monte également. Je crois les bras dans cette voiture, jusqu’à ce que mon téléphone vibre. Je l’attrape et lis, le visage impassible. J’ai le temps d’échanger quatre SMS avec Lise pour la rassurer, qu’ils toujours pas dans la voiture. Et cela, a le don de m’agacer. On me presse dès le matin, pour quoi ? RIEN. Je grogne et bougonne dans cette voiture alors que la frimousse de ma mère se montre en fin, suivi par celle d’Emmy et de… des deux abrutis. Je roule des yeux en les voyants et fixe par la fenêtre de ma portière ne voulant pas vraiment croiser leur regard, mais je dirai de tout simplement les voir aussi. Mon père se décide démarrer et de se garer, je trouvais cela long et agaçant.

Une fois arrivait, je suis le premier à descendre et à partir loin d’eux. J’ai réussi à les semer, c’est parfait, déjà que mes chaussures toutes neuves se retrouvent dans la boue, je n’avais pas envie de les avoir dans mon champs de vision. Je pioche un bout de papier qui en sort bleu/vert, un turquoise assez… bizarre dirons-nous. Je me faufile dans la foule jusqu’à retrouver Lise et mes amis, je dois dire que cela me fait du bien de les avoir à coté de moi, depuis la fin des cours. Ils ont cependant tous un moment de joie de leur retrouvaille avec leur famille à raconter sauf Lise et moi, je dois dire que c’en est presque gênant. Je prends donc l’initiative de m’isoler avec la petite blonde discrètement. Elle avait tiré la même couleur que moi en plus, c’est cool ça. Kaitlyn White attire cependant l’attention de tout le monde lorsqu’elle arrive sur cette estrade. Je lève mon regard et en profitant pour la mater, elle est vraiment sexy. Ceci dit, cela ne dure pas longtemps puisque je fini par me prendre une claque derrière le crâne.

« Elle est en couple Sam, soit respectueux. »

Lise. Je la regarde et lui sourit en haussant les épaules. C’est vrai qu’elle était avec Félix, le Prewett le plus bizarre que le monde ait connu, mais personne sait pourquoi il est bizarre, enfin bref, alors qu’elle parle je regarde autour de moi, en quête d’une autre silhouette à regarder jusqu’à ce que les lumières apparaissent au dessus de nos têtes. Lise m’entraine jusqu’à notre endroit de regroupement. Nous sommes les Spinoza, déjà le nom s’il vous plait… Bon, soit. Il y avait Albus et Scorpius encore, ça allait être marrant de les emmerder. Oh, et la Gaunt super sexy est là aussi et… Sephora, celle que tout le monde veut se taper et… ma sœur. Fais chier. Je roule des yeux et la fixe venir jusqu’ici.

« Tu me suis ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Ven 25 Aoû - 11:16
Le tournoi annuelWe're WinnerJe n’ai pas dormi de la nuit. Comme chaque veille du tournoi je vous dirai. Ce tournoi a toujours été un évènement particulier pour moi. C’était la joie d’être en été pour moi puisque ce tournoi était la seule chose que je partageais avec mon père depuis ma première rentrée à Poudlard. Autant que des fils partagent la passion des voitures avec leur père, ou des filles des robes avec leur mère, moi c’était la magie avec mon père, et principalement le vol. Il m’a apprit à voler sur un balais quand j’avais trois ans. Enfin bref, nous étions vraiment très proches. Et je me surprends à être aussi enthousiaste cette année pour ce premier tournoi sans lui. Je me souviens encore qu’il s’arrangeait toujours pour qu’on soit dans la même équipe avec Rubis, il ne voulait pas nous lâcher, car oui, il avait un rêve pour moi, donc il passait plus de temps à m’apprendre plus de chose, mais il aimait aussi mon aîné, et plus que tout, même si j’ai parfois l’impression qu’il n’y croit pas, encore aujourd’hui d’ailleurs.

Je tournais dans mon lit en me remémorant notre dernier tournoi, je m’en souviens encore, il était vraiment heureux de nous emmener à cet événement magique, c’était les moments où il pouvait nous avoir avec lui, sans cette conne qui me sert de mère. Je ferme les yeux et visualise chaque moment, je souris bêtement dans mon lit en repensant à tout nos moments drôle. Je fini par me lever et ouvrir ma fenêtre. Je fixe l’étoile qui semble briller le plus, certain l’appelle l’étoile du berger car elle donnerait direction sur le nord soit disant, ou une connerie du genre. Enfin bref, si je regardais le ciel c’était surtout pour que mes pensées soient destinées à mon père.

[Cette année on aura la victoire, papa, je te le promets, et elle sera pour toi !]

Je souris et envoie un baiser au ciel. Je souris et attrape mon sac à main mettant des trucs dedans. Je fonce dans la salle de bain et je me prépare de la tête au pied. En réalité, j’étais prête bien avant l’heure, et je fini par écouter de la musique, j’entends mon frère râler qu’il ne veut pas y aller, et ma mère qui cède. Je fini par descendre, alors que ma mère m’annonce un sourire en coin.

- Vous ne participez pas au tournoi.

Mes yeux s’écarquillent, et je fusille mon frère du regard avant d’aller chez mes baskets.

- Crystal, tu ne sors pas de cette maison !

Elle me regard d’un air fâché, je fronce les sourcils à mon tour et compte bien évidemment aller à ce tournoi. Je fini de mettre mes chaussures, alors que mon frère me tire par le poignet et m’entraine dans ma chambre m’y enfermant.

- Elle a dit tu reste là !

Je tente d’ouvrir la porte, et agacée, je frappe dedans. Je commence à pleurer quand mes yeux se posent sur mon balai. Je souris en coin. J’essuie mes joues et ouvre ma fenêtre, il était temps pour moi de… comment disent les moldus quand un enfant quitte la maison ? Ah oui, ils prennent leur envol, jolie image non ? Je monte sur le rebord de ma fenêtre, après m’avoir jeté un sort d’invisibilité. Et je m’envol sur mon balais et ce jusqu'à la réserve, j’affiche un sérieux sourire et finit par atterrir en perdant de mon invisibilité. J’attrape un papier turquoise et m’approche de la scène où Kaitlyn White y fait son discours, elle était vraiment resplendissante. Je fixe la lumière de mon papier me passer par-dessus la tête, et je rejoins mon équipe. Je vois Keegan et son fils bien évidemment, et d’autres qui arrivent, dont Emmy qui se prend une réflexion de son frère. Bien sur, Samuel se prend une claque derrière le crâne de ma part et je saute dans les bras de mon amie.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mar 29 Aoû - 6:20
Le tournoi annuelWe're WinnerLe tournoi. Le tournoi annuel est un évènement attendu par tous les élèves de Poudlard qui ne sont pas perturbés, en gros, par très peu de ma maison. Les Serpentards sont tous plus ou moins perturbés je dirai. La mort d’un proche, des problèmes familiaux, ou encore des raisons qui leur sont propres d’haïr les autres… Tenez, par exemple, Samuel Murray, qui déteste tous les hommes de sa famille… imaginez s’il se retrouve dans la même équipe de son père. Ou encore, Genesis qui n’aime pas tellement les autres élèves des autres maisons, qui est plutôt rebelle - et canon -. Le plus normal des Serpentards, ce doit être Scorpius, on a plutôt tendance à se demander pourquoi il est à Serpentard et non à Serdaigle celui-là. J’aime mon meilleur ami, mais faut avouer qu’il est un intello et surtout le plus calme de la maison.

Pour ma part, j’étais ni pressé, ni mécontent d’y aller. Déjà pour deux raisons qui vous seront évidentes. J’étais pressée de revoir Lily, ma petite princesse, elle me manquait, et j’avais toujours besoin de l’avoir dans mon champ de vision. Mais, d’un coté, qui dit Lily, dit maman, et qui dit maman, dit James Sirius Potter. Le plus traître des traîtres. Et j’avais envie de tout SAUF de voir sa sale tête d’abruti ! Et puis bon, après, y’avait les appréhensions, dans quelle équipe je serai ? Avec qui ? J’espérais que mon père et Lily soit dans mon équipe, je n’avais pas envie qu’ils se retrouvent avec James et qu’ils finissent par m’abandonner comme Amanda l’a fait.

Je fini quand même par me décider à me préparer, je fus d’ailleurs surpris d’être prêt avant mon père qui n’avait même pas encore pris sa douche, tant mieux, ça me donnait le temps de lancer un sort sur mes tatouages pour les planquer de mon père, et de ranger mes cigarettes, également. Je vais avoir dix sept ans, certes, mais on va éviter de faire un scandale, ça peut être pas mal. Même à Poudlard je planque mes tatouages pour éviter que James balance à mon père ou ma mère que je me suis trouvé une belle passion pour décorer ma peau. Et quand je fume, c’est toujours avec des Serpentards, planqués de la directrice et donc de mon frère.

Quand mon père est prêt, nous partons pour le tournoi. J’avais effectivement décidé d’habiter chez mon père, et pour plusieurs raisons. La première, c’est que j’ai toujours été plus proche de mon père que de ma mère. La seconde, c’est que cela est plus simple quand il m’emmène à son travail sur le terrain malgré que Murdock, son co-équipier est contre ma présence, mais lui…. Je ne l’aime pas, donc on s’en fou. Une fois qu’on y est, je laisse mon père en plan pour aller voir Scorpius avec qui je rigole déjà. Et lorsque je me retourne je fus ravie de voir Rose et Lily, je les embrasse chacune sur la joue, alors que Kaitlyn White se pointe sur l’estrade, Scorpius me met un rapide coup de coude pour me demander de me concentrer, il faisait cela en cours aussi. Je souris en coin et fixe Kaitlyn. Une fois qu’elle a fini, je regarde mon équipe en comparant avec Lily, Scorpius et Rose. Malheureusement seul, Rose n’est pas avec nous. Je grimace et hausse les épaules.

« Une prochaine fois. Allez, venez ! »

Je commence à marcher me dirigeant vers Keegan notre prof de DCFM, qui est le représentant de notre équipe GE-NIAL. J’ai intérêt à me tenir à carreau. Je tourne autour de moi pour voir que mon père est dans l’équipe de James, je soupire déçu, et ne fait plus vraiment attention aux autres.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mer 30 Aoû - 16:14
Petit tournoi d'été.Alexis Le tournoi? Ce n'était pas la première fois que j'y allais.

Depuis que j'avais emménagé chez mon oncle et ma tante ( qui était plus de lointains cousins mais on s'en fiche), je m'y rendais chaque année en compagnie de ma terrible cousine Andy, blondinette au corps de rêve qui faisait rapidement tourner les têtes. Et qui me détestait.

Ce matin, c'est en sa compagnie et celle des deux adultes que nous transplanons jusqu'à la Rainham Nature Reserve. Je suis excité comme une puce. Je vais revoir pas mal de gens, nottament deux ou trois qui m'intéressent toujours autant.

Une fois à l'accueil, un papier nous est distribué. Je me retrouve chez les jaunes.

Bonne couleur pour un poufsouffle! Surtout pour un préfet.

Et oui, cette année, j'avais raté mes aspics pour raisons diverses et variées... Bon ok, j'avais plus passé mon temps à séduire Albus Potter que de réviser mes examens. Le seul point positif, c'est que Mcgonagall m'avait laissé mon poste de préfet en échange que j'ai plus souvent des Efforts Exceptionels ou des Optimals. Chose que j'obtiens rapidement en travaillant un tant soit peu.

Je m'avance dans les grandes étendues vertes ou plutôt noires de monde. Je salue quelques poufsouffles, avant de voir la fabuleuse Kait sur l'estrade.

Eh bah, si elle n'avait pas été la petite copine de mon meilleur ami, je crois que je l'aurais bien séduite. Elle est resplendissante.

Après avoir bien détaillé la demoiselle et suivit les informations, je vois soudainement un jet de lumière jaune pas loin de moi. Mh, si j'ai bien compris je dois m'en rapprocher.

Ce que je fais. Et que ne fut pas ma surprise, quand je vis la sublime et vélane prof de vol que je vénère comme ma première baguette.

- Miss Weasley, quelle surprise!

Ma main vient se poser doucement sur l'épaule de la demoiselle, tandis que je lui affichais mon plus beau sourire.

-Bonjour Nilsson. Je suis contente de te voir également. Par contre, si tu pouvais enlever ton bras de mon épaule...

- C'est parce que j'ai entendu dire que vous étiez en manque d'affection, ma chère...

-Nilsson, je crois qu'il ne vaut mieux pas que Vic' se répète!

Ted Lupin. L'officiel petit-ami de la prof de vol et son futur mari, je pense. Je lâche un rire, avant de retirer ma main.

- Comme vous voulez, m'sieur Lupin. D'ailleurs, j'ai adoré les dernières oreilles à rallonge. Génial pour écouter sous les portes des toilettes des filles.

Je lâche un énième rire, avant de voir Barth pas loin. J'en profite pour lui sauter dessus, NOUS entraînant à terre tout les deux.

- Alors mon beau, je t'avais pas manqué un peu? .
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mer 30 Aoû - 16:41
Je ne feins pas d'hypothèses.
Tournoi
C'est en ouvrant les yeux ce matin que je me rendis compte de quel jour on était.

Le tournoi, le meilleur moment de l'année!

J'y allais depuis mon enfance avec mes parents et mon frère. Le principe me plaisait bien; me retrouver avec des gens connus ou non, effectuer des épreuves intellectuelles ou non, rire, voir ma famille... C'était juste le pied.

C'est en quatrième vitesse que j'enfilais une tenue confortable, mais jolie. Il faut que je me fasse belle pour Scorpius. Nos un an sont dans un moment, mais j'aime fêter chaque moment que nous passons ensemble. Moi, niaise? Un peu.

Maman est au courant, ainsi que Hugo, mais papa ne sait toujours rien. Je préfère attendre encore un moment. Je me demande si Monsieur Malefoy est au courant... Mh, vu les relations tendues avec son père, je ne pense pas que Scorp ait laché quelque chose. A moins que...

Je brosse doucement mes cheveux roux en bataille devant la glace. Je les ai hérité de maman. Ils sont parfois pénibles, mais ils sont bien comme ils sont.

Un trait de crayon, une touche de gloss et me voilà prête. Je descends, suvie de ma valise faite la veille, pour rejoindre ma famille et prendre mon petit-déjeuner.

Hugo a l'air aussi enthousiaste que moi. Je pense que le fait de voir Oncle George le met en joie. Il va encore avoir des farces et attrapes gratuites.

J'englouttis mon bol de céréales, avant de suivre papa jusqu'à l'extérieur.

Je vais avoir mon permis de transplanage cette année, alors maman et papa m'entraîne quand ils peuvent. C'est vrai qu'avec le minstère, tout est compliqué...

Enfin bref. Nous transplanons assez rapidement, avant de nous rendre au tournoi. Maman est accompagné de son garde du corps, tandis que je me dirige vers l'accueil.

Un papier jaune. Maman en a un rouge, mais je ne vois pas ceux de papa et Hugo. J'ai à peine le temps de m'en soucier, que je vois Lily vers oncle Harry. Je viens immédiatement rejoindre ma cousine et la serrer dans mes bras, avant que nous voyons Al et Scorp au loin.

- Hey! Les garçons! On est là!

Albus nous accueille par un baiser sur la joue, tandis que j'offre un baiser à Scorpius à l'abri des regards. Il ne faudrait pas que mon père nous voit.

Soudain, Kait apparait sur l'estrade. Je vois le regard de mon cousin assez différent de d'habitude, mais je m'en fiche. Je suis donc dans l'équipe Newton. Sans personne que je connais à priori...

Je m'avance donc vers le jet de lumière jaune et quelle n'est pas ma surprise en voyant le père de Scorpius en chef d'équipe. Eh bien, je crois que le destin a voulu que je m'occupe de porter ma relation sur mes épaules.

Je sens soudainement une main sur mon crane, mes joues rougissent. Ce n'est que Victoire qui se fait rapidement happée par Alexis. Teddy l'accompagne évidemment. Tout comme moi et Scorpius, les deux amis d'enfance sont un couple uni et soudé.

Alexis disparait pour sauter sur Bartholomew, tandis que je reste en retrait.

Qu'est ce que ce tournoi nous apportera? Je n'en sais rien.
GOTHEIM sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mer 30 Aoû - 17:26
Les Mozart au tournoiLa lune éclaire dangereusement la nuit noire quand je m'échappe de la maison des Gaunt. J'ai passé encore une soirée à coucher avec Keylanne, comme chaque semaine. Mais, cette fois, pas le temps de trainer au lit, je dois me dépêcher.

Tard la veille, j'avais reçu un hibou de mon cousin, m'annonçant qu'Anna était revenue. J'avais rendez-vous à trois heures du matin à l'allée des embrumes pour revoir enfin la famille au complet.

Ma famille était assez compliqué et comme le tournoi était le jour même, une petite réunion s'imposait. Deux de mes plus proches parents étaient recherchés par le ministère pour meurtre et utilisation de magie noire, alors nous devions nous faire discret. Les trois membres des Azkaban's Guardian venaient également, dévoué à leur chanteur. Nous avions donc besoin d'un plan pour nous retrouver sans perdre l'un d'entre nous. Alors, il n'y avait qu'une solution.

- Superare Tenebris Lucem.

Ma voix traverse la porte de bois qui s'ouvre dans un grincement. Un homme à peine plus vieux que moi me fait face. Il me tire à l'intérieur, m'attirant contre lui.

- Damjan, cousin... Enfin, tu es là.

Je me retire dégouté. Je déteste ce genre d'affection, mais Franz est du genre à aimer m'embêter.

-Anna, Grand-père et Elisabeth sont là?

- Yep. Tout comme Mary, Greg et Hans.

-Parfait. J'ai du laisser la Gaunt, elle va me tuer.

- T'en fais pas, tes envies peuvent attendre. Entre, on a presque fini la potion

Je m'avance doucement, avant de sentir deux bras m'enlacer.

Elisabeth....

- Dam! Contente de te voir!

- Moi aussi, Eliz'. Tu vas être transférée à Poudlard cette année non?

- Yep. Viens, Nannerln a envie de te voir.

Anna, dite Nannerln, est ma cousine et la jumelle de Franz. C'est la femme la plus magnifique à mes yeux. Un modèle et la seule femme, je pense que j'admire.

- Maitre. Tu as bien changé depuis deux ans. Dommage que je sois en cavale...

- Salut Anna. Content de te revoir aussi.

Je retrouve, dans un coin, mon trio d'acolytes: Hans, un grand dadet typé allemand, Greg, un basané et Mary, jeune sang-pur aux doigts de fées et à la chevelure de feu.

- Salut Boss. Prêt pour le tournoi?

-Toujours Mary. Après tout, ce n'est pas différent de celui de chez nous. Tu as bien ammené ce qu'il fallait?

- Deux cheveux de ma soeur et un poil de mon grand-père. Anna restera avec moi et ton grand-père restera près de Franz.

- D'ailleurs, en parlant de grand-père...Où est.il?

- Dans le salon boss. D'ailleurs, je devrais garder mes cheveux blonds, vous croyez? Ca ne va pas trop affolé les filles,si elles me reconnaissent?

- C'est bon, on sait qu'elles sont folles de toi, Hans. Pas la peine d'en faire tout un plat.

Les laissant à leurs chamailleries, je rejoins mon mentor dans le salon. Il ne m'adresse à peine un regard, ses yeux fixant la cheminée allumée. Je n'insiste pas et retourne dans l'autre salon avec les jeunes.

Quelques heures plus tard, nous voilà réuni à l'extérieur pour rejoindre ce parc. C'est ma première année à ce tournoi et Franz me soutient qu'il sera bien pour nos projets.

Une fois arrivé, je suis des flèches, suivi de mon groupe.

Couleur Jaune. Tout comme Mary, Anna et Greg . Franz, Hans, Grand père et Eliz sont dans une autre équipe. Nous restons tout de même ensemble, le temps des informations.

La jeune femme sur scène est de mes connaissances. Une gryffondor au passé lourd. Elle porte une tenue des plus affolantes, mais je reste sur mes gardes. Tiens, je crois avoir vu quelque chose bouger au loin.

Mon visage ou plutôt mon regard croise celui de la magnique Key. Un petit sourire se dessine sur mon visage. Son visage à elle est complétment ... Okay, elle a l'air en furie.

Je n'ai pas même le temps de la salue, que je me reçois une baffe monumentale devant ma cousine et mes deux larbins.

" Ecoute-moi bien, toi. La prochaine fois que tu t'en va comme cela, tu peux tirer une croix sur ma sympathie, est-ce clair?"

Ma main se pose sur ma joue, tandis qu'elle repart toujours en furie. Mary est à deux doigts de la suivre, mais Anna la retient, un sourire en coin que j'ai moi-même sur mon visage.

- Keylanne Gaunt?

- Elle-même. Je t'avais dit qu'elle avait une sacré poigne.

Anna lâche un petit rire, tandis que Mary me regarde avec incompréhension. Je viens déposer un baiser sur ses lèvres pour la calmer. Elle me répond toujours avec la même passion. Je sais qu'elle m'est dévoué et tuerai pour moi. elle est mon jouet le plus précieux après Gaunt.

Un jet de lumière jaune apparait et je m'avance en compagnie du trio. Draco Malefoy se trouve en face de moi.

Une famille tellement... je n'ai pas de mots pour la décrire. Il ne me connait pas, mais il va rapidement me connaitre.

Le monde afflue, je me mêle à la foule et discute avec les différents participants comme la star que je suis sensée être.

L'obscurité vaincquera la lumière..© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
gallions : 2016
Voir le profil de l'utilisateur http://doptest.forumactif.com
Jeu 31 Aoû - 16:44
TOTAL DES POINTS:
180pts pour Spinoza
180pts pour Newton
60 pts pour Copernic
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draught of Peace :: Flood :: RP HS-
Sauter vers: