La partie 4 de l'intrigue est disponible ici!
Venez faire réagir vos personnes suivant la partie de Genesis dans l'intrigue ici!

 :: Rps :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand un tout est séparé [Em' x Sam]




Invité
Invité
Ven 14 Juil - 16:06


Pourquoi ?
Emmy ξ Sam

Il est près de midi quand je me réveille enfin. Je regarde mon cadran avec un air surpris, comme ci c'était de sa faute. Normalement, je suis plutôt du genre matinale. J'aime me lever avec le soleil,
alors comment est-ce possible que ce dernier soit déjà haut dans le ciel quand je daigne ouvrir les yeux? Encore plus étonnant, je me sens encore un peu fatiguée. Je baille et m'étire, bien décidée à me lever. J'ai faim. Une faim de loup. C'est ironique, n'est-ce pas? Toujours en pyjama, un petit short noir et un t-shirt jaune et noir trop grand pour moi avec l'insigne des poufsouffles, je décide de sortir de ma chambre.

Dévalant les marches, je me rends compte que la demeure est bien silencieuse.
Peut-être tout le monde est-il déjà sorti. Après tout, à l'heure qu'il est ce ne serait pas étonnant. Sans obstacle, je me précipite dans le frigos. Indécise entre du fromages, des viandes froides et un peu de légumes, je me résous à emporter tout avec moi. La gourmandise est manifestement l'une de mes plus grandes faiblesses. Parfois, les elfes de maison me manquent. Ils semblent tellement heureux à chaque fois que je vais en cachette chercher du dessert.
De la tarte à la citrouille, j'en ai mangé mon quotas cette année. Je suis surprise que je ne prenne guère de poids. Peut-être est-ce dû au fait que je suis un loup-garou. Je n'ai jamais rencontré un gros loup-garou de ma vie. L'image me réconforte et me stress à la fois. Je n'aime pas vraiment penser à ce que je suis, mais je préfère en rire qu'en pleurer. Un gros loup-garou, ca ne vous fait pas rire, vous?

J'ouvre doucement la porte du salon, décidant de m'installer avec un livre ou devant la télévision pour manger tout cela. Cependant, je me retrouve quasiment nez à nez avec Samuel. Mon jumeaux. Immédiatement, j'ai une boule dans la gorge. Nous étions si proches avant. Je ne sais toujours pas ce que j'ai fait qui l'a poussé à s'éloigner de moi. Pendant un moment, je pense à tourner les talons. Mais qu'est-ce qui me prends? C'est ma maison à moi aussi et c'est mon frère. Pourquoi ais-je autant envie de fuir? Je me rétracte et décide de m'installer sur le salon, avec un air indifférent. J'étale la nourriture sur la petite table qui est libre.

« Alors Sam, cava ? »
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Dim 23 Juil - 15:34
Quand un tout est séparé1h… Je me tourne dans mon lit. Je crois que je suis encore parti pour une nuit d’insomnie. Cela m’arrivait de plus en plus fréquemment. Je me prends la tête ces derniers temps. Que ce soit sur le fait que malgré moi, je prenne des distances avec ma jumelle, avec ma moitié… Mais aussi, j’essayais de comprendre les réactions de mon père à l’accident de ma mère, et de trouver des raisons pour que mon frère ait laissé tomber son poste d’infirmier à Poudlard et revenir vivre ici. Tout cela dépasser mes pensées, les réponses que j’obtenais dans mes réflexions ne me plaisaient pas. Mon père était lâche, c’était comme ça que je voyais un homme prêt à abandonner ses gosses alors que leur mère est à l’hôpital. Mon frère, visiblement même chose… Et faut croire que je dois être aussi lâche qu’eux, car je n’arrive plus à parler à ma sœur, avec qui pourtant j’étais très proche, et que j’aime tout mon cœur.

Je n’ai, effectivement, pas dormi de la nuit. Ma mère est venue me voir dans ma chambre ce matin, avant qu’elle parte au boulot. Elle m’avait prévenu, que personne ne rentrait à midi, mon père et elle avait beaucoup de taf. Ce que je peux concevoir. Pour ma part, je ne bougeais pas d’ici, Shawn faisait ce qu’il voulait, mais je n’allais pas laisser ma frangine solo quand même. Sur ce, lorsqu’elle repart, je me redresse et allume ma console. Je geek donc de manière à passer le temps. Je ne vois pas forcément l’heure d’ailleurs, c’est quand je relève le nez que je vois qu’il est midi. J’ai donc une petite faim qui survient. Je me redresse de mon lit et mets en pause, avant de poser la manette sur mon lit et de descendre l’étage.

Je me retrouve d’ailleurs nez à nez avec ma jumelle. J’hausse un sourcil, et déglutit voyant qu’elle était malaisé. Et si, mon blocage la faisait souffrir ? Je soupire de colère contre moi-même. J’avais envie de la serrer contre moi, mais pourtant… il n’y avait pas moyen, j’y arrivais pas.

« Oh bah, ça va et toi, soeurette ? »

Je lui pique un morceau de fromage sur ce qu’elle tenait entre les mains et le glisse dans ma bouche. Je la fixe sans vraiment savoir quoi dire, puis je me décide.

« Les parents rentrent pas, et Shawn est je ne sais pas, donc bah… on mange ensemble ?.. »


C’était timide sur la fin, je m’en rends compte, mais ce n’était pas voulu. J’aimais sincèrement ma jumelle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mar 25 Juil - 13:37


Pourquoi ?
Emmy ξ Sam

Je le regarde, le détaille en silence. Mon coeur cogne tellement fort dans ma poitrine que je suis certaine qu'il peut l'entendre. J'admire ses traits, son visage. Ses cheveux bruns et ses yeux encore plus foncés. J'ai toujours trouvés que ces caractéristiques lui allaient mieux qu'elles m'allaient à moi. Ce n'était pas rare que j'entende des filles dire à quel point elles le trouvaient séduisant, alors que de mon côté c'était le calme plat. Cependant, dans mon analyse je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il à l'air fatigué. Je ne sais pas ce qui l'empêche de bien dormir, mais je ressens immédiatement une envie de le réconforter. J'aimerais tellement le prendre dans mes bras ou même dormir avec lui s'il le faut pour alléger ses inquiétudes. Malheureusement, je ne peux plus, et je ne comprends même pas pourquoi.  

Il me retourne ma question, me demande si cava. Non, ca ne va pas. Je ne sais toujours pas comment bien vivre avec le fait d'être une créature des ténèbres,
ni avec le fait que tu m'ignores. Je ne sais pas comment bien vivre avec notre famille qui éclate et mon impuissance à y faire quoi que ce soit. Je fais des cauchemars plus horribles les uns que les autres et la nuit me fait de plus en plus peur. Non, ca ne va pas.

« Évidemment! » , que je lui dis, un petit sourire sur les lèvres qui me semble malheureusement tellement faux.

J'ai l'habitude d'être d'une franchise incroyable, mais je n'aime pas lorsque les autres s'inquiètent pour moi. Faire comme si rien n'était est donc le choix que je fais. Il me pique un morceau de fromage et mon coeur fait un bond. C'est tellement...familier. J'ai envie de lui donner tout mon fromage si cela peut le faire rester plus longtemps près de moi. D'ailleurs, lorsqu'il me propose de manger ensemble, ma bouche s'entre-ouvre légèrement et cela me prends un peu de temps avant de retrouver contenance. J'ai envie de crier « OUI! OUI !
OUI! », mais je m'abstiens. J'ai peur de l'effrayé. Je sens déjà que cela lui a
coûté de proposer cela et je ne veux surtout pas qu'il se rétracte. J'affiche donc un air décontracté pour lui répondre.

« Pourquoi pas? J'ai bien apporté assez de nourriture pour quatre! »

Je me dirige vers le sofa, lieu ou je prévoyais tout engouffré avant cette rencontre inédite, et j'installe le plateau sur une table à l'endroit ou je suppose qu'elle sera entre nous deux.

« Bien dormi ? », dis-je sur un ton indifférent.

Je ne suis pas certaine que ma stratégie va payer, mais lui poser la question comme si je ne m'attendais pas à une réponse particulière est le meilleur moyen que je vois pour espérer qu'il me parle. En attendant, je prends les bébés carottes qui se trouve dans un des bols et les plongent dans une trempette mayonnaise-ketchup que plusieurs juge barbare.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Ven 25 Aoû - 4:44
Quand un tout est séparéElle semblait plutôt calme mais assez fatiguée elle aussi je dois dire. Une vague de tendresse parcourt mon corps mais disparait à la seconde où j’allais me décider à la prendre dans mes bras. Je ne savais que penser de cette situation où… Ma mère a eu un accident qui nous fortement rapproché bien qu’on l’avait toujours été. La tentative de suicide mon père, qui m’a valut des nuits et des nuits dans la chambre de ma sœur pour la réconforter. Ces moments où on avait tant voulu aller votre notre à l’hôpital mais que notre père n’en voulait rien… Ces moments où c’est Shawn qui nous a pratiquement élevé et où on allait se confier dans l’infirmerie de Poudlard… Mais tout est fini, ce qui nous avait rapproché nous a finalement éloigné. Quand on y pense, les trois plus âgés de cette famille nous où on fait souffert, ou du moins cela a été mon cas quand Shawn est parti de Poudlard sans aucune explication. Alors, pourquoi ni Laura, ni Emmy feraient de même, ou pire, pourquoi je ne ferais pas souffrir ma sœur à mon tour ?

Je la suis jusqu’au sofa, et m’assoit à coté d’elle, je me force à ne pas m’assoir trop loin d’elle, je l’avoue. J’avais envie que tout s’arrange et… je me demandais si je pouvais profiter de l’absence de la famille pour lui parler. J’étais en pleine hésitation. Ne trouverait-elle pas que j’exagère ? Emmy est une poufsouffle, loyale fait partie de ses qualités, mais, est-elle plus loyale aux parents ou à moi ? A y penser j’en avais la gorge qui se serre. Je rattrape un morceau de fromage et attrape la télécommande pour zapper les chaines, alors qu’elle me pose une question. Que dire ? La vérité ? Ce serait une bonne occasion de commencer cette fameuse discussion. Mais, elle s’inquiéterait, je le sais, je la connais… J’inspire et la regarde en coin, répondant finalement la vérité.

« Je n’ai pas vraiment dormi. Et toi ? »

Je me racle la gorge et me lève pour aller choisir un DVD a regardé, n’aimant pas les films à télé. Je regarde un peu tous les films qu’il y a, et bizarrement, j’avais envie d’un film avec des loups-garous, mais alors quand je regarde, j’ai Twillight, roh pitiè… Van Helsing, lui, est pas trop mal. Et il me fait d’ailleurs envie. Je le sors de l’étagère alors que ma frangine m’a bien évidemment répondu positivement. Tout comme à ma question de si ça allait. Sauf qu’elle n’a jamais su mentir, mais je ne me lance pas sur ce sujet, je suppose que la question sur le fait que je n’ai pas dormi allait suivre, et qu’allais je répondre ? Je soupire doucement, en lui montrant la boite de DVD.

« Cela te tente ? »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 325
gallions : 2041
Voir le profil de l'utilisateur http://doptest.forumactif.com
Jeu 31 Aoû - 16:57
TOTAL TOURNOI
25pts ouverture
45pts réponses
Total: 70pts
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draught of Peace :: Rps :: Rps abandonnés-
Sauter vers: