La partie 4 de l'intrigue est disponible ici!
Venez faire réagir vos personnes suivant la partie de Genesis dans l'intrigue ici!

 :: Londres :: Cité de Londres :: Cabinet Dixon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ft. Alihan - You don't have to be alone anymore

avatar
Don't get lost in the streets of London
Messages : 16
gallions : 286
Avatar : Jared Padalecki
Voir le profil de l'utilisateur



Aylan B. Hearst
Don't get lost in the streets of London
Mer 23 Aoû - 22:56
You don't have to be alone anymoreAlihan et AylanIl est peut-être 5h00 lorsque je sens les puissantes mains de Ryan me secouer dans mon sommeil. J’ouvre les yeux, soudainement paniqué. Je ne respire plus. Je ne respire pas. Je prends de grandes inspirations, sans grand succès. Je pose une main contre ma gorge, ouvrant de grands yeux effrayés. Je vois les lèvres de Ryan bougées, mais je suis incapable de l’entendre. Je me sens comme dans une piscine, complètement submergé par…

Ryan s’en va.

Je tends une main vers lui, tremblant. Quel était ce rêve étrange, ce cauchemar qui peut avoir provoqué une telle crise de panique durant mon sommeil? Je tente d’y réfléchir, sachant que je peux parfois diminuer mon anxiété lorsque j’en trouve la source. Mais je suis incapable de réflé…

FLOUUUSH.

En une seconde, je suis couvert d’eau glacée. Tout d’un coup, j’inspire un grand coup, contractant toutes les muscles de mon corps sous la froideur de l’eau. J’ai un glaçon dans mon slip. Je l’enlève rapidement, grelottant. J’observe Ryan, hébété. Je respire mieux; je respire. Nous n’avons pas besoin de parler, je sais que l’eau glacée est un moyen irréfutable contre une crise de panique. Le corps entrant en choc thermique, l’anxiété passe au second plan. Mon meilleur ami m’observe, les bras croisés. Je reste assis dans un lit maintenant complètement détrempé. C’est inconfortable, mais je ne bouge pas.

- Aya, à quoi rêvais-tu?

Je soupire, haussant les épaules. Je tente de fouiller dans ma mémoire pour me rappeler ne serait-ce qu’un brin de mon cauchemar, mais en vain. Il hausse les épaules à son tour, allant s’appuyer contre le mur face à moi.

- Ça concernait Alihan?

Je fronce les sourcils, soudainement éclairé.

- En fait…si. Je me présentais à son bureau et…

Ryan me coupe la parole, sachant très bien ce que j’allais dire.

- Et il t’as tout simplement rejeté avec dégoût… Aya, c’est pas vraiment surprenant. C’est aujourd’hui ton rendez-vous.

Mon cœur fait un bon. C’est vrai. C’est aujourd’hui. Autant ingénieux soit-il, Ryan me fait flipper avec cette idée. Comment mon frère va-t-il réagir? Je ne peux rien prédire, et cela a un caractère plutôt effrayant.

- Tu sais, je me demandais si c’est vraiment une bonne idée tout ça…

Ryan me jette un regard noir, plissant les yeux avec un air dur.

- Tu y vas ou bien je vais t’y trainer de force...

Je roule des yeux, regardant le cadran. Il est 7h00, en réalité. La journée va être longue…

************************

13h00, je cogne à la porte du bureau d’Alihan Dixon. Lorsque celui-ci m’ouvre, je m’y engorge en refermant la porte derrière lui, lui retirant presque la poignée de la main. Je vais m’asseoir dans le fauteuil face à son bureau, silencieux. J’avais souvent hésité à la façon de lui annoncer. J’avais tenté diverses manières avec Ryan, et pourtant aucune de me satisfaisait vraiment. Alors, Ryan m’avait conseillé d’y aller comme un couteau; vif et rapide. Cela allait être moins douloureux, je crois. J’attends qu’il vienne s’installer à son bureau, jouant nerveusement de mes mains et faisant aller mon pied contre le sol. Une fois qu’il est assis en face de moi, j’inspire. Allez..

- Salut… Moi c’est Aylan Hearst. Je viens d’une famille de sorciers riches des États-Unis et…en fait, je suis ton frère…

Je me mélange un peu dans mes mots, et je suis moins éloquent que je l’aurais aimé. Tout de même, cela reste bref et concis. Mon cœur bat rapidement contre ma poitrine, et j’inspire tranquillement pour ne pas m’évanouir.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ignorance of law excuses no one.
Messages : 39
gallions : 247
Avatar : Jensen Ackles
Emploi/loisirs : Psychologue en cabinet dans le domaine des troubles du comportements, professeur rechercheur à l'université magique de Londres, et futur profiler au ministère de la magie de Londres
Voir le profil de l'utilisateur



Alihan A. Dixon
Ignorance of law excuses no one.
Mar 31 Oct - 6:56
You don't have to be alone anymoreAlihan et AylanUn sourire béat sur les lèvres, et je pose mon téléphone, j’aimais envoyer à Harry des messages dit… coquins. Je m’amusais à imaginer sa tête et surtout s’il bossait. C’est mon nouveau petit jeu je dois dire. Ceci dit, il est midi, et bien que ma matinée avait été remplie par des patients plus handicapés sentimentalement les uns que les autres, j’avais hâte de partir pour aller grignoter un bout dans ma petite maison. Mais, je n’avais qu’une heure ayant un rendez-vous dit urgent à treize heure, alors, j’allais finalement me contenter de la simple brasserie au bout de la rue. Le soleil était présent et  l’air été doucement parfumé des fleurs du jardin d’à coté. J’inspire en sortant de mon cabinet avançant doucement vers le bout de la rue. J’entre dans la brasserie et m’approche du chef d’établissement.

« Ah ! Alihan, Comme d’habitude ? »

J’affiche un sourire et lui sert la main en hochant la tête pour confirmer. Je vais ensuite prendre place à ma table fétiche. Vous savez, à suivre certaines habitudes, je peux m’auto-analyser comme ayant un problème psychologique, mais à quoi bon aller voir un professionnel, alors que je sais très bien d’où vient se problème psychologique.  Je regarde par la fenêtre pendant vingt minutes avant qu’on finisse par m’apporter mon hamburger fait maison avec des frites faites maison et ma part de flan que je mange généralement sur le chemin du retour, je lui donne le billet en lui disant de garder la monnaie. J’entame mon repas, je mangeais lentement, tout en pensant à mon petit ami, oh d’ailleurs… Je sors mon téléphone et lis sa réponse, je souris en coin avant de renchérir sur mon message précédent, j’aimais quand il était gêné, il faut dire que je connais toutes ses expressions du visage par cœur. Il est bien plus expressif qu’il ne le pense.

Mon repas terminé, je me relève et je pars, ma part de flan à la main. Je fais un signe de la main en guise d’au revoir et sort de la brasserie, retournant à mon cabinet tout en mangeant mon flan. Je retourne à mon cabinet, j’avais dix minutes devant moi, que je passe à me détendre et à me concentrer. Puis, je fini par me lever pour aller chercher mon patient mais voilà que ça toque à la porte. J’hausse un sourcil. J’ouvre le laissant entrer et refermer la porte derrière lui.

« A l’avenir vous me laisserez venir vous chercher dans la salle d’attente. »

Je m’assois à mon fauteuil. Lui, était déjà en face de moi, il était nerveux et particulièrement stressé. J’hausse un sourcil alors qu’il entame la discussion. Aylan Hearst… Sorcier… Frère… Quoi ? Je fronce les sourcils et m’appuie sur mon bureau.

« Pardon ? Non, vous devez faire erreur, je n’ai pas de frère de votre âge monsieur Hearst, Vous êtes plus jeune que moi, et ça impliquerait que mes parents vous ont abandonné alors qu’ils m’auraient gardé, c’est absurde. »

Pas si absurde que cela quand on connait mes parents. Ceci dit, j’aimais me dire que non, je n’avais pas de frère, sinon, cela voudrait dire que mes parents n’ont pas gâché seulement ma vie, mais celui de cet homme également.

« De plus, nous sommes dans un établissement moldu, vous serez donc agréablement gentil de ne pas crier sur tous les toits que vous êtes un sorcier. »

Je me redresse sur mon fauteuil.

« De plus, vous venez de le dire, vous venez d’une famille de sang-pur, et je suis un sang-mêlé. »

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Don't get lost in the streets of London
Messages : 16
gallions : 286
Avatar : Jared Padalecki
Voir le profil de l'utilisateur



Aylan B. Hearst
Don't get lost in the streets of London
Ven 13 Avr - 12:46
You don't have to be alone anymoreAlihan et AylanJe ne sais pas si anxieux serait vraiment le mot à employer présentement; j’ai les mains moites, le cœur qui bat la chamade et quelques frissons dans les extrémités. Enfin, si par frissons nous pouvons s’entendre sur le fait que je n’ai presque plus de sang dans mes doigts et mes pieds… Je l’observe, plissant les yeux en pinçant les lèvres. Je me demande bien franchement comment il allait réagir, sachant que je n’avais peut-être pas utiliser la meilleure technique pour ne pas paraitre agressant dès mon entrée. Après tout, attendre si longtemps pour parler à un membre de ma famille peut avoir quelques effets anxiogènes sur ma réaction. C’est tout de même logique, et prévisible. Ce qui n’est pas prévisible cependant est le commentaire de mon frère après qu’il se soit assis à son bureau. Je place ma tête sur le côté en haussant les épaules, un peu blessé par le terme « absurde », quoi que ce soit bel et bien ce qui est arrivé. Je ne réponds pas à son commentaire, me disant qu’il devait bien y avoir une suite. Comme de fait, il poursuit d’une manière qui me fait hocher la tête de gauche à droite, expirant en tentant de me rappeler qu’Alihan n’a pas vécu dans le même monde que le miens. Alihan a un cerveau moldu, tandis que le miens est purement sorcier. Je le laisse pourtant continuer, croisant lentement mes bras sur ma poitrine.

- Eh bien, si tu veux jouer sur les mots ainsi… Je te dirais de faire attention à tes propres paroles dans ce cas… Mentionné le terme «sorcier » et « sang-mêlé » dans ton propre cabinet me semble totalement absurbe[/] si tu me refuses à les mentionner moi-même.

Un certain sentiment de confrontation s’est installé en moi. Je ne pensais aucunement qu’Alihan pourrait me croire aussi facilement. Cependant, je suis tout de même déçu par son attitude froide et distante; un peu trop professionnelle aussi. Bon, après tout je suis bel et bien venu le voir lors de ses heures de travail. Enfin, tout cela pour dire que son attitude a mis un frein à mon anxiété, me laissant un goût amer en travers de la bouche. J’inspire profondément, sortant mon téléphone portable de ma poche arrière. Si Alihan est un minimum comme moi, il aura besoin de preuves pour se laisser convaincre. C’est pourquoi j’ai une brève idée de la manière dont je vais m’y rendre. Tout en composant un numéro bien familier, je fais une moue enfantine en posant mes yeux sur le bureau du psychologue. Tandis que la sonnerie émet son son singulier, je clique sur le bouton « haut-parleur », place le téléphone sur le bureau d’Alihan, m’assoit dans le fauteuil et approche celui-ci pour être proche du téléphone lorsqu’elle allait décrocher. Après quelques sonneries, une voix féminine familière me crie un joyeux

[i]« Aylan! Comment vas-tu petit bambin? »


- Nallah, je ne suis pas un enfant. Petit bambin me semble un peu inapproprié…

Son rire sincère traverse mes tympans, ce qui étire un mince sourire sur mes lèvres crispées. Je jette un léger coup d’œil à mon frère, attendant une quelconque réaction de sa part.

« Pardonne-moi. Je suis simplement contente de pouvoir te parler enfin! Tu ne te souviens peut-être pas de mes visites chez tes parents lorsque tu étais jeune, mais tu me faisais tellement penser à Alihan! Vous avez des traits si identiques! Enfin…Vous retenez beaucoup plus de votre père que…. Pardon Aylan, je sais que tu n’es pas vraiment à l’aise que je parle de tout cela… Bref… je pensais que tu m’aurais appelé avant! Comment s’est passé ton déménagement? Tout se passe bien à Londres? »

- Si! La chaine de télévision se porte déjà mieux depuis mon arrivée. De plus, l’appartement que nous avons loué est parfait pour le moment…

Je prends une légère pause, cachant le haut-parleur d’une main, simulant un chuchotement. J’enlève ma main quelques secondes plus tard, prenant une voix plus distante.

- Pardon Nallah, je viens de me faire interpeler. Je dois retourner sur le plateau de tournage il semblerait qu’il y ait un problème avec les caméras. Je te tiens au courant de mon séjour.

« Oh, je comprends. Bonne journée… »

- Bonne soirée.

Je raccroche sans lui laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit. Les rares fois que j’ai entretenue une discussion active avec ma mère biologique depuis que je connais le secret familial ont été lourdes et lassantes. Mais pour le bien de la cause, cet appel me semblait nécessaire.

- Alors grand frère, prêt pour la discussion familiale?

J’aborde un sourire niais, les yeux humides. Je ne suis aucunement triste. Au contraire, cet appel m’a amusé à un tel point que je dois me retenir pour ne pas émettre un rire de débile. Ma première rencontre avec mon frère biologique ne se déroule pas aussi bien que je l’aurais imaginé, alors il serait avantageux pour moi de me tenir tranquille.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draught of Peace :: Londres :: Cité de Londres :: Cabinet Dixon-
Sauter vers: