La partie 4 de l'intrigue est disponible ici!
Venez faire réagir vos personnes suivant la partie de Genesis dans l'intrigue ici!

 :: Exploration :: Poudlard :: Sixième et septième étage :: Salle sur demande Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rendez vous à la tombée de la nuit




Invité
Invité
Dim 15 Oct - 12:19




You should plant a tree, or some flowers, or your lips on mine.
J’étais accoudée à la table des Serpentards aux côtés Eliott Pucey et de ses amis du Quidditch, il était l’une des personnes dont j’étais la plus proche à Poudlard. Non loin de nous il y avait Albus, Scorpius et Sophia, ils étaient toujours fourrés ensembles ceux-là. Je pouvais aussi entendre la voix de Genesis, me signalant qu’elle n’était pas très loin. Mes oreilles trainaient par-ci, par-là, j’écoutais les derniers potins du moment.

Albus toujours aveugle ne semblait pas remarquer que Sophia craquait pour lui. Scorpius non plus d’ailleurs, mais lui passait sa vie à ne penser qu’à la Granger. Quelle perte de temps, que de potentiel gâché. Je soupirai, passant à une autre conversation. L’un des amis d’Eliott parlait de sa nouvelle conquête et de comment il l’avait fait entrée dans son dortoir en cachette. Tous les garçons semblaient passionnés, Eliott y compris.
Je déposai ma main sur sa cuisse et y pressa mes ongles. Je me penchais vers son oreille :

« Si cette conversation t’intéresse autant, je peux toujours te montrer le chemin de ma chambre… »

Je souris fièrement avant d’avaler ma boisson. Le soleil avait du mal à percé à cause des nombreux nuages mais pourtant la grande salle était toujours bien éclairée, dû, je suppose à un certain nombre de sortilèges. Je vis le regard malicieux d’Eliott briller suite à ma proposition.

« Les gars vous êtes prêts pour l’entrainement de cette après midi? »

Sa question fût suivie par des grognements, mais après quelques ronchonnements ils se levèrent de table, laissant à grand trou à mes côtés. Au moment où il me frôla il s’abaissa au niveau de mon oreille et chuchota :

« Désolé Vidya, plus tard. »

J’haussai les épaules. A vrai dire, Eliott craquait pour moi et je le savais pertinemment. Je pouvais l’avoir quand je voulais et il était toujours là pour moi. J’étais une véritable peste avec lui et je peinai à comprendre pourquoi il m’adorait autant. Je saluai les quelques garçons qui venaient de partir et c’est à ce moment que je le remarquai. Le regard de Lysandre. Assis à la table de Gryffondors, il me regardait. Nos yeux se croisèrent ce qui réchauffa mon corps tout entier. Il fallait que j’en sache plus sur lui. Ce qui me fait penser que la petite... Quel est son prénom déjà… Ah oui, Emilia, m’était redevable. Je devrais peut-être la mettre sur le coup. Si je ne m’abuse la sœur de Lysandre et elle devait se croiser souvent.

Nous n’avions pas eu l’occasion de nous reparler depuis ce qu’il c’était passé dans les toilettes il y a quelques jours. La situation devait être étrange pour lui, surtout que pour moi il était cette fade version du Lysandre dont j’avais eu un aperçu… Et pourtant il attisait ma curiosité, l’embrasser ne m’avait pas déplu… Mais peut-être était-ce seulement le contre coup de l’autre Lysandre… Je finis par détourner le regard.

De mon sac de cours je sortis un carnet, une plume et un petit pot d’encre. Je grattai quelques mots puis plia le papier dans la forme d’un avion. Je rangeais rapidement mon bric à brac et quitta la grande salle tout aussi rapidement.
Depuis l’encadrement de la porte en bois, j’usa de ma baguette pour faire léviter l’avion jusqu’à Lysandre et puis je disparue totalement. Sur le papier on pouvait lire les inscriptions suivantes :

"Ce soir à la tombée de la nuit, rendez-vous au septième étage."

Je doutais que quiconque vienne nous déranger dans la nuit à la salle sur demande. En dehors de professeurs je veux dire. Et encore, faudrait-il que ces marmottes ne soient pas endormies. Je m’activai de passer par ma salle commune au sous-sol. Je récupérai mon énorme bouquin et me pressai afin de ne pas arriver en retard à mon prochain cours, je n’étais pas une élève modèle mais je ne tenais pas à faire déplacer mes parents adoptifs pour un taux d’absence trop élevées. Cela ne collerait avec l’image de la petite fille parfaite que je tente de donner. Je me rendais au deuxième étage pour mon cours d’histoire de la magie et était destinée à y passer l’après-midi. Je soupirai, appuyant ma main contre ma joue. J’avais l’esprit ailleurs.

Aussitôt que la cloche désigna la fin des cours, je filai en direction du dortoir. Je n’avais pas vraiment faim, je souhaitais plutôt me laver après cette longue et studieuse journée qui était loin d’être terminée. Je nettoyai ma crinière brune avec soin et laissa l’eau ruisseler sur mon corps un long moment, perdue dans mes pensées. Je me souvenais de mon passé, de mes victimes, des Zabini, aux masques que je portais en permanence. Qui étais-je réellement ? Un monstre sans cœur aimant faire souffrir les autres. Pourquoi ? Je secouais ma tête pour mettre fin à ce questionnement et sortie de ma douche. Douche après laquelle je me maquillai. J’étais bien sûr déjà ravissante au naturel, mais rien qu’un peu d’eyeliner et mascara ne peuvent sublimer.
Lorsque j’eût terminé et voulu retourner à ma chambre, la plupart des filles étaient déjà rentrées du repas. Je n’avais aucune envie de jouer à la fille sociable pour le moment alors je retourna dans ma salle commune. Mes cheveux étaient encore trempés et ma petite tenue ne me tenais pas vraiment chaud. Je m’enroulai dans une couverture en attendant que la nuit tombe. C’est à cet instant qu’Eliott entra dans la salle commune toujours accompagné de son petit groupe.

Il s’approcha de moi, visiblement mécontent.

« Je ne t’ai pas vue au repas, je savais que tu serais là. Tu sors encore ce soir ? »

Je croisai les bras sous ma poitrine. Mais de quoi je me mêle ? J’ignorai royalement sa question et me leva, le temps que j’arrive au septième, la nuit serait tombée. Je laissai la couverture sur le canapé et m’apprêtait à sortir sans lui répondre. Il m’attrapa le bras et déposa un baiser sur mon front.

« Ne rentre pas trop tard. »

J’étais surprise qu’il ne me fasse pas sa crise de jalousie habituelle, il avait toujours été extrêmement possessif. Peut-être avait-il enfin compris que cela ne faisait que l’éloigner de moi ? J’acquiesçai et quittait la pièce sous son regard inquiet. Dans les couloirs tout était silencieux, je faisais attention moi aussi, à ne faire aucun bruit. Je n’avais pas besoin de me faire engueuler par la foule de tableaux qui ornaient les couloirs. Il devait être aux alentours de 21h30-22h lorsque j’arrivai devant la salle sur demande. Je m’adossa au mur et attendit.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Dim 15 Oct - 16:50
Vidya Zabini. J'ai enfin trouvé qui était cette fille. Et de ce que j'en ai entendu c'est la fille parfaite. Bonne notes, attitude d'un fayotte, mais ça ne colle pas. Pourquoi mon démon est tant intéressé par elle ? Elle est trop parfaite pour lui, pourquoi est-ce qu'il ressentait toutes ces choses envers elle ? Il y a un truc qui colle pas.

Je suis actuellement assis à la table des Gryffondors fixant Vidya. Je me pose beaucoup de questions sur cette fille et je sais exactement à qui demander pour en savoir plus. Je me lève donc de mon siège pour aller m’asseoir à la table des Serdaigle. Plus précisément, je m'assoie à côté d'Emilia Lockberry, cette blonde magnifique qui en sait beaucoup trop pour un tout petit corps comme le sien.

"Emilia très chère, que peux-tu me dire de Vidya ?"

Elle me regarde horrifié. D'accord pas bon signe.

"Que tu veux pas être associé à elle Lys, sérieusement reste loin d'elle."

Mmh curieux.

"Pourquoi ?"

Elle soupire doucement, en passant nerveusement une main dans ses cheveux.

"Elle se donne l'image d'une fille parfaite, mais en vrai elle est loin de l'être. C'est une vrai harpie qui aime faire souffrir les gens pour rien. Elle n'est pas à Serpentard juste comme ça Lys crois moi quand je te dis que tu veux pas être associé avec elle."

Mmh très bien. Je comprends mieux maintenant. Une femme cruelle, sans cœur, magnifique au visage angélique, j'aurai craqué pour elle aussi. Après cette courte discussion, je reçois un avion en papier me donnant rendez-vous. Vidya, Vidya, Vidya, dans quoi tu t'embarque ma jolie. Je souris doucement en me demandant bien pourquoi elle veut me voir. Elle espère peut être voir mon démon.
Je me lève du banc sans même dire merci ou au-revoir à Lia et me dirige rapidement vers ma chambre. J'ai besoin de prendre une douche et vite. Oui bon d'accord c'est parce que j'ai envie de faire bonne impression à Vidya, en même temps qui ne voudrait pas, cette fille est parfaite.

Je laisse couler doucement l'eau chaude sur mon corps en chuchotant les paroles d'une chanson. Pourquoi vouloir m'associer à cette Serpentard ? Enfin je veux dire que c'est pas comme si j'avais vraiment le choix. Enfin si je l'ai en étant Lysandre et non mon démon, mais pour une fois j'aimerai savoir les intentions de ce dernier. Est-ce que je peux dire la vérité à Vidya me concernant ? Est-ce que mon démon va refaire surface quand je serai avec elle ? Est-ce qu'elle apprécie vraiment mon démon ou c'est juste un passe-temps ? Encore une fois je me pose beaucoup trop de questions. Et je n'ai pas le temps pour ça. Je sors brutalement de mes pensées quand une eau glaciale me tombe dessus. Mais ça fait combien de temps que je suis dans cette douche ? Je sors rapidement pour regarder l'heure.

21h30

Merde je suis en retard. Super pour la bonne impression. J'enfile rapidement un jogging noir et un t-shirt tout simple gris avant de me précipité dehors pour rejoindre Vidya sur notre lieu de rendez-vous. Lorsque j'arrive, un peu à bout de souffle je dois l'avouer, je la vois adossé contre le mur. Elle est vraiment magnifique.

"Pitié dis-moi que tu ne m'as pas attendu trop longtemps, je suis vraiment désolé"
Et pourquoi pasLysandre ft. Vidya
Ʃkaemp はは ™️
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité
Mar 24 Oct - 8:59




You should plant a tree, or some flowers, or your lips on mine.
Je n’aimai pas particulièrement attendre, à vrai dire je n’aimai pas cela du tout d’habitude. Mais là, mon cerveau bouillonnait. Les questions se bousculaient les unes après les autres. Je lui avais donné rendez-vous mais qu’allais-je bien pouvoir lui dire ? Pourquoi avais-je tenu à le voir ?
Oui je voulais en découvrir plus, j’étais curieuse mais était-ce tout ? J’étais habituellement sereine, sûre de moi et je ne doutais de rien. Pourquoi me mettais-je à douter ?

Soudain, des lourds bruits de pas attirèrent mon attention. Il ne devait pas connaitre le mot discrétion celui-là. Bien vite, il apparût devant la salle sur demande, à bout de souffle.

"Pitié dis-moi que tu ne m'as pas attendu trop longtemps, je suis vraiment désolé"


Je m’enlevai du mur, prête à entrer dans la salle quand je me suis souvenue que ce n’était pas l’attitude de la gentille fille que je voulais donner. Je n’avais pas le moins du monde réfléchit à ce que j’allais lui dire ou de quoi nous allions bien pouvoir parler. Je voulais juste le connaitre d’avantage et qui sait, peut-être que le Lysandre intéressant allait me rendre une petite visite. Je poussai la porte de la salle avant de répondre :

« Non ne t’en fait pas, je n’avais pas donné d’heure précise alors… »

J’entrais dans la salle, je n’avais rien imaginé de particulier alors je suppose que ce que j’avais en tête était ce qui trainait dans mon esprit : du parquais, un canapé, un feu de cheminé qui crépite, un tapis dans des tons chauds. Dans l’un des recoins de la pièce il y avait un grand lit à baldaquin, recouvert d’un édredon. Aux murs on pouvait voir des masques de différentes origines. C’était un peu flippant à vrai dire. Il y avait aussi des tableaux, tous plus dérangeants les uns que les autres, je suppose que c’était parce que j’étais dérangée et flippante. Un serpent empaillé ornait sur le haut de la cheminée. Cet espace me représentait. Sur la table qui se trouvait devant la cheminée, deux verres de whisky.

Je fis irruption dans la pièce en première et me déplaça automatiquement vers le sofa. J’y déposai mon joli fessier et invitait Lysander à me rejoindre. Je ne lançai pas le temps à l’atmosphère pesante de tomber et pris directement la parole.

« Tu dois te demander pourquoi je t’ai invité ici… En fait depuis… La dernière fois, je voulais en savoir plus sur toi. Sur toi et sur l’autre toi. Qui est aussi toi je suppose. C’est compliqué.
Il me plaît. L’autre toi. Beaucoup. Et je crois que je lui plais aussi, du coup c’est bizarre d’être en face de toi sans que ce soit lui… »

Je me mordillai la lèvre inférieure pour réprimer mon envie de lui sauter dessus. Depuis l’autre jour j’avais du mal à me changer les idées. Je voulais recommencer dans les plus brefs délais. Je ne m’étais jamais sentie ainsi auparavant, mourant d’envie d’être sienne. J’étudiais chacun de ses mouvements, chacune de ses mimiques. Je le dévorai des yeux malgré que je ne le souhaitai pas, je ne pouvais m’en empêcher. Je tentai de me tenir en place, calmement. J’espérai qu’il ne remarque pas le fait que je ne tenais pas en place. J’avais chaud, mon cœur manquait de sortir de ma poitrine.
Automatiquement, je me penchais vers la table basse et saisit le verre de whisky dont j’avalai une grosse gorgée en attendant patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Draught of Peace :: Exploration :: Poudlard :: Sixième et septième étage :: Salle sur demande-
Sauter vers: